[Partie 5] L'histoire (RP)

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Ehm Ji le Jeu 18 Juil - 22:56

Ce matin d'hiver glacial apporta aux habitants de Thiercelieux une animation inhabituelle sur la grand place du village : en effet dès les premières lueurs grisâtres de l'aube, un impressionnant convoi fit son entrée dans le village, une centaine de soldats armés, à l'armure impeccablement entretenue, sur laquelle nulle poussière ne collait, leurs capes d'un blanc plus éclatant que la neige fraîchement tombée et marchant d'un même pas exactement millimétré ; seuls les plus hauts gradés circulaient sur leurs chevaux parfaitement dressés, obéissant à la moindre impulsion du genoux de leurs cavaliers. Si leur entrée ne se fit pas tellement remarquer de si bonne heure, leur installation sur la place du village, face à la mairie, fit sensation et bientôt les badauds s'agglutinèrent, les rumeurs les plus folles circulant déjà parmi les gens présents.

En effet, dans ce village reculé, éloigné de toute grande ville, rares étaient ceux qui connaissaient les Blancs Manteaux, ces troupes organisées, dirigées par le Seigneur Commandant Pedron Niall, en une place située non loin de la capitale. Le rôle premier des Blancs Manteaux était de "nettoyer" le pays de toute impureté, d'acte ou de pensée, en arrêtant, posant la question et exécutant toute personne suspectée de ne pas suivre la Lumière.

Les troupes étaient envoyées sur les routes, par monts et par vaux, afin de purifier toutes les villes et villages sur leur chemin et Thiercelieux n'était qu'une étape parmi d'autres, mais qui avait attiré l'attention du Capitaine Jaichim Carridin de par les légendes qui en émanaient. En effet, dans toute la région l'on disait les Locaterciens maudits, chaque génération connaissant son lot de malheurs et de massacres. Le Capitaine Carridin avait donc décidé de bifurquer par ce petit hameau afin d'y tester les villageois et de s'assurer qu'ils marchaient tous dans la Lumière, en respectant les valeurs morales préconisées par les Blancs Manteaux eux-mêmes.

Ce matin donc, le maire fut bien obligé d'accueillir poliment si ce n'est avec enthousiasme le Capitaine dans son bureau et de l'assurer de sa coopération et, dans la mesure du possible, de celle de ses concitoyens. Annonce fut donc proclamée dans tout le village de l'arrivée de cette petite armée, demandant à chacun de répondre à toutes les questions qui seraient posées et que tous ceux vivant dans la Lumière n'auraient bien entendu rien à craindre de cette "courte" visite. Cependant, le maire se garda bien de parler des étranges marques repérées par ses gardes à travers tout le village, qui ne trouvaient pour l'instant pas d'origine connue. Il espéra simplement très fort qu'elles passeraient inaperçu et qu'il n'y aurait pas de suite.

S'il s'était douté un instant de ce qui les attendait, lui et tous les habitants du village, peut-être aurait-il réagi autrement ...



Dernière édition par Ehm Ji le Lun 26 Aoû - 1:48, édité 1 fois
avatar
Ehm Ji
Admin

Messages : 478
Date d'inscription : 24/08/2009

http://tartobilles.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Walex le Sam 20 Juil - 15:36

Le cortège militaire était suivi de près d'un convoi de nobles, profitant de l'occasion pour voyager dans les routes du pays en toute sécurité contre d'éventuels bandits. Évidemment, le danger se faisait tantôt plus menaçant lors des arrêt dans des villes manifestement envahies de démons, semble-t-il mi-hommes mi-loups, mais c'était aussi l'occasion de se reposer en chemin, et de festoyer tout en profitant de la chaude ambiance des soirées auprès du feu.

Les voyageurs étaient pour l'essentiel des Comtes, qui ont formé ce qu'ils ont décidé d'appelé la Comtefédération. En quête d'aventures, le Comte Pécore était à l'initiative de cette drôle d'idée qui les a amené à quitter plusieurs semaines leurs terres. Plusieurs Comtes rencontrés en chemin se sont joint à lui, tels que le richissime Comte Enbanque, son cousin et pas moins riche le Comte Ensuisse, mais également d'autres nobles de renoms tels que le Comte Degrim, et les danois le Comte Dander et son fils, plus connu sous la dénomination de Comte Dander Son.

La Comtefédération avait fière allure et s'apprêtait à marquer un nouvel arrêt dans ce joli hameau de Thiercelieux.
avatar
Walex
Joueur aguéri

Messages : 118
Date d'inscription : 26/08/2009
Localisation : Dans l'imaginaire de Walex

http://toutetatom.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Adhémar le Dim 21 Juil - 13:35

L'immense forêt qui jouxtait le village de Thiercelieux etait le domaine de Basile, le bûcheron, un grand gaillard costaud et barbu, d'un naturel plutot joyeux et heureux. Quelques villageois s'y aventuraient parfois à la recherche de champignons, ou des amoureux en quête de tranquillité et de discrétion, mais la plupart du temps, Basile y travaillait seul. Il entretenait la forêt, coupait le bois mort et livrait les stères de bois secs aux habitants du village, chez le menuisier pour les belles pièces et chez le duc de Thiercelieux. Alors qu'il avait chargé sa charrette pour se rendre au village, il vit défiler au loin un long cortège blanc. Il resta prudemment à l'abri des arbres.
avatar
Adhémar
Joueur aguéri

Messages : 327
Date d'inscription : 02/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Marthe le Dim 21 Juil - 20:03

Fermière de génération en génération, elle est mariée à Paul, homme brave mais qui préfère la bouteille au derrière des vaches laitières. Penchant regrettable qui occasionne de nombreuses disputes au sein du couple.

Le travail de la terre donne faim, et la Marthe a un solide coup de fourchette. Vaut mieux faire envie qu’pitié de toute façon. Les joues bien rouges de ceux qui vivent au grand air, une bonne cinquantaine d’année et a le caractère des gens de la terre, simplicité et fatalisme, mais bien trempé par une vie de labeur qu’elle a du faire plus souvent qu’à son tour à cause de son ivrogne de mari.

Son plus grand plaisir est, après la traite des vaches, de regarder par la porte à double battants de l’écurie, les gens du village. Sa maison est face à l’église et elle se délecte de voir qui, depuis son point d’observation, va au cimetière et sur quelle tombe il se rend.

La grande forêt de Thiercelieux assouvissait un autre de ses pêchés. Les champignons ! Pêchés qu’elle confessait presque chaque dimanche au curé du village et qu’elle remerciait en lui laissant une corbeille pleine de sa cueillette de la semaine. Mais en ce jour d’hiver qui n’en finissait pas, les vaches à l’étable traient, les litières faites et le cimetière désert avec ce froid qui vous glaçait les os, la Marthe parti à la recherche de son poivrot de mari. Surement qu’il était encore à boire un coup chez l’un ou chez l’autre. En arrivant sur la place de la mairie, point de Paul, mais des soldats en armures. Crévindiou qu’est ce que c’est qu’ce bazar. Du coup, elle en oublia son Paul et observa la scène sans en perdre une miette, à mi chemin entre la peur et l’admiration.
avatar
Marthe

Messages : 5
Date d'inscription : 03/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Dorilys le Dim 21 Juil - 20:28

Rousse depuis sa naissance, personne n'avait été capable d'expliquer à Dorilys l'origine de sa cheveleure de feu. Quand elle eut huit ans, sa mère, excédée par cette question insistante, avait fini par lui répondre que Dieu l'avait punie en leur donnant cette couleur. Depuis, il ne l'avait plus intéressé. Comment pouvait-on être puni alors qu'on n'avait encore rien fait? Elle avait alors séché ses cours de catéchisme, et refusé catégoriquement de remettre les pieds à la messe.

Un jour, elle croisa la route d'un chaton noir. Faisant fi des superstitions concernant la couleur de l'animal, la rouquine l'appela. L'animal affamé se laissa volontiers approcher et se mit à faire des huit dans les jambes de la gamine qui s'accroupit pour le caresser.


- Tu t'en fous, toi, de mes cheveux roux, hein! Toi aussi ta mère n'en a rien à faire de toi? Viens, tu seras bien chez moi.

Aujourd'hui, le chat était bien vieux, et Dorilys indépendante. Maigre et blafarde, elle ne s'aimait pas et n'osait jamais sortir, sauf quand il fallait aller au marché. Mais là encore, c'est avec une cape à capuchon qu'elle s'y rendait, s'assurant qu'aucune mèche de cheveux ne dépassait.

L'été, elle allait cueillir des plantes qu'elle utilisait pour se soigner, mais surtout pour s'occuper. Sauf que là, c'était l'hiver, et qu'elle n'avait rien de mieux à faire que de regarder par la fenêtre. L'arrivée d'une armée ne lui échappa donc pas. Elle serait bien allée voir, mais nombre de badauds s'amassait déjà pour savoir de quoi il retournait. Bougonne, elle se ravisa donc et préféra continuer à beuquer par la fenêtre en caressant son chat.


Dernière édition par Dorilys le Lun 22 Juil - 19:58, édité 1 fois
avatar
Dorilys
Joueur aguéri

Messages : 117
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Personnage de Dorilys

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Gambrinus le Dim 21 Juil - 21:18

Denard faisait partie de ces bandes de soudards qui accompagnaient systématiquement les armées ; les nobles étant trop peu nombreux et les paysans pas assez désargentés pour s'enrôler en masse, les armées auraient été bien trop chétives sans le complément de ces mercenaires qui ne connaissaient que l'argent comme maître, capables de se changer de camp dans la nuit parce que l'adversaire d'hier payaient mieux aujourd'hui.

Après près de dix ans à se battre en Italie où la multitudes des royaumes et autre villes-état lorgnant continuellement sur les richesses du voisin lui avait offert du travail quasiment à plein temps et des butins substantiels, Denard était décidé à rentrer au pays. Non que la froid et la neige ne lui aient manqué mais il avait entendu qu'il y avait de l'or à gagner facilement à louer son bras pour protéger nobliaux ou riches commerçant qui en ressentiraient le besoin. Quitte pour cela à soudoyer quelques vagabonds pour qu'ils sèmes quelques troubles dans les campagnes, quand les riches ont peur il payent sans rechigner leur tranquillité.
Après plusieurs missions d'escorte d'ecclésiastiques, de donzelles et surtout de coffres cadenassés, Denard s'était offert quelques nuits payées d'avance à l'auberge. Lorsqu'au petit jour il entendit le cliquetis des armes mises en faisceaux, il fut réveillé par se bruit familier quasi sous sa fenêtre.

L'incursion d'une armée dans le coin ne faisait pas vraiment ses affaires, pendant quelques temps brigands et coupeurs de route se feraient discrets et il savait déjà qu'il serait moins sollicité. Il ne restait qu'une alternative à Denard, soit tenter de faire engager pour quelques jours ou semaines soit se considérer en retrait des affaires le temps que les troufions ne repartent aussi vite qu'ils étant venu et prendre du bon temps. C'est sur ce dilemme qu'il décida que le mieux pour poser le pour et les contre était de se rendormir derechef
avatar
Gambrinus
Joueur aguéri

Messages : 169
Date d'inscription : 15/09/2009
Localisation : Dans l' p'tite tête de Vlad'

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Lionel le Lun 22 Juil - 0:42

Pendant des années , Pénélope Hitale avait vécu heureuse auprès de son époux Henri, garde chasse du Duc de Noblat.
Hélas, ces derniers mois Pénélope avait surtout été l' infirmière d' Henri.
Le brave homme, un grand et solide gaillard dans la quarantaine, s'était blessé dans le cadre de son travail. Pour une raison que les médicastres n'avaient pu expliquer, ses plaies ne cicatrisaient pas et les forces d' Henri l'abandonnèrent rapidement. Devenue veuve, Pénélope n'eut d'autre choix que de quitter le domaine du Duc .
Alors, elle se rapprocha de son frère, maire de Thiercelieux le village où elle était née.

Son frère l'avait aidée à s'installer et lui avait alloué un logement attenant à la mairie. C'était petit mais propre et elle commençait enfin à se sentir chez elle.
Pénélope était installée depuis à peine trois mois quand  l'armée blanche fit son entrée à Thiercelieux.

Que tout cela signifiait-il , se demandait-elle ? Alors, elle passait son temps devant sa fenêtre, surveillant d' un oeil méfiant les allers et venues des soldats installant leur campement.
avatar
Lionel
Joueur aguéri

Messages : 219
Date d'inscription : 13/09/2009
Localisation : sortie de l'esprit d'Opale

Revenir en haut Aller en bas

par Chevalier-j alias Achraf

Message  Poniatowsky le Lun 22 Juil - 11:21

Encore de garde cette nuit pfffff…. Ce n’est pas parce que j’ai les meilleurs yeux de toute la compagnie que j’apprécie de m’y coller un jour sur deux ! Enfin je dois encore et encore reconnaissance à mon Capitaine Jaichim qui m’a délivré de l’esclavage des Mahométans lors de son passage dans la lointaine Syrie. Montage du camp ? évidemment c’est pour Achraf ! Corvée de bois ? encore Achraf, besoin d’eau ? toujours Achraf, Cirage de bottes ? devinez… Et je me gèle en compagnie de ces géants blonds aux yeux de taupes myopes. Mais pourquoi ne me suis-je pas enfui du côté de Constantinople ? Et puis moi leur religion et leur quête de la Lumière çà me passe 3 cordes à linge en-dessus du casque, mais je ne dois pas le dire car il paraît qu’ils ont le silex facile dans ces régions, hummm…
avatar
Poniatowsky
Petit joueur

Messages : 18
Date d'inscription : 17/06/2013
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Walex le Lun 22 Juil - 14:08

Sortant de la voiture, le Comte Pécore avait une faim de loup, et un peu mal au dos aussi. Un mal à la fois. Aussi, il proposa à ses acolytes de rejoindre l'auberge juste en face. Comme d'habitude, la biture avait laissé traîner ça et là quelques buveurs de la veille, et la Comtefédération dû en enjamber l'un ou l'autre pour accéder en l'établissement. Plusieurs personnes observaient les nouveaux arrivants derrière leurs fenêtres et les commérages commençaient déjà, la méfiance s'installait, mais les comtes n'y prêtaient pas attention. Seuls l'accueil chaleureux et les plats chauds de l'aubergiste leur importait pour le moment.
avatar
Walex
Joueur aguéri

Messages : 118
Date d'inscription : 26/08/2009
Localisation : Dans l'imaginaire de Walex

http://toutetatom.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Cyrielle le Lun 22 Juil - 17:30

Cyrielle, 16 à peine la chevelure blonde comme les blés, 5 pieds et quelque doigt de haut, et un caractère pire que celui d’une louve affamée. Quand elle sera grande, c’était décidé depuis longtemps, elle sera un garçon, et ira occire les dragons et les brigands. Sauf que….
Elle était devenue grande, elle n’était toujours pas un garçon, et mise à part occire les tâches des vêtements et draps sale du village, elle ne maniait pas les armes. Lavandière, comme sa mère, comme l’était sa grand mère avant elle. Lavandière… voilà ce qu’elle est.
Plutôt maussade quand on rêve d’aventure et que l’on doit se contenter d’un battoir en guise d’épée et d’une grenouille pour dragon…

Maussade oui… comme elle l’était ce matin là, avec le froid en prime qui lui mordait les doigts et la vapeur de la marmite dans lequel bouillonnait quelque vieux draps. Encore une journée à frotter, battre, rincer, essorer et souffler sur ses pauvres mains déjà à moitié gelée… Quelle vie !
Alors forcement, quand le drôle de défilé passa non loin de sa maison, la jeune fille en oublia bien vite sa lessive, captivée et intriguée par cette armée.

Enfin quelque chose qui allait la sortir de routine habituelle !

Et qui sait… Avec un peu de chance, il y aurait sans doute dans le lot un beau et ténébreux soldat, prêt à lui raconter sa vie trépidante !

avatar
Cyrielle

Messages : 8
Date d'inscription : 21/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Achraf le malchanceux

Message  Poniatowsky le Lun 22 Juil - 17:47

Non mais quel trou ce bled! L'habituel ramassis de paysans mal dégrossis et d'ivrognes désoeuvrés... baahhhh.  Bon j'y ai bien croisé un bûcheron ramenant sa charrette de bois coupé et une vieille fermière espionnant à sa porte mais je me suis fait jeter hors de l'auberge apparemment réquisitionnée par des nobliaux de passage (des Comtes à dormir debout tiens!). Côté Donzelles c'est un peu plus prometteur: il y a une blonde lavandière aux doigts certes rougis par le froid mais mignonette quoique armée d'un battoir peu encourageant, une petite rousse cachée derrière ses rideaux et une belle femme dans la force de l'âge du côté de la mairie. Ah il y l'oeil le Achraf!
avatar
Poniatowsky
Petit joueur

Messages : 18
Date d'inscription : 17/06/2013
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Eudes le Lun 22 Juil - 20:53

Ascelin descendit de son chariot après plusieurs jour de route, il était enfin de retour dans la civilisation....enfin peut pas finalement. Pour un marchand tel que lui, un village de ce genre n'était pas vraiment ce que l'on pourrait qualifier de mine d'or, pourtant le sourire qu'il arborrait n'était pas feint. On y percevait bien évidemment l'apanage du professionnel, mais ses yeux semblaient eux aussi rieurs. En effet, en dehors de ses tissus, de son sel, de sa vaisselle et autre fourniture classique, il possédait un autre type de cargaison, spécialement choisit pour ces villages que visitaient les Blanc Manteaux: des morceaux d'argent (pour les villages avec de bon forgeron, pour les autres des métaux moins nobles suffisaient et  rapportaient plus), des goudres d'eau <<bénite>> (si quelqu'un avait béni la rivière en amont du lieu où elle furent rempli, sinon...elle avait toujours le même goût), des cordes de pendu (ou pas), des icones, des poudres pour repousser le mal, en somme l'attirail classique pour péquenauds superstitieux. Il faudrait juste ne pas se faire prendre à les vendre, certains de ses confrères ayant eu du abandonner la profession (ou la vie) suite à une <<discution>> avec les Blancs Manteaux sur ce point, même si quelques uns parmi eux sont sensible aux argument dévelopé par une participation aux bénéfices.

Du haut des ses 20 ans d'expérience ce petit homme assez quelconque le sentait (les quelques renseignement qu'il avait obtenu l'ayant à la capitale sur ce lieu aidant grandement à renforcer ce sentiment), ici il ferait de très bonne affaires. La faune local serait réceptive à ses marchandises, l'atmosphèe semblaient naturellement propice et la venue des Blancs Manteaux aideraient à motiver les indigènes.

"Mesdames et messieurs, venaient voir mes marchandises, de la bière, du vin du sud, des lanternes à huiles..."

Le plus dur serait de vendre le reste finalement, il avait bien fait de penser à prendre de la boisson.
avatar
Eudes
Petit joueur

Messages : 24
Date d'inscription : 14/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Miss Honor

Message  la voyageuse le Lun 22 Juil - 21:41

Miss Honor derrière le coin d'une maison regardâit avec interet et calement cette troupe étrange. Son visage était impassible, chose habituelle chez elle et ce qui lui valait la méfiance des autres villageois. Elle avait ce regard percant tout comme le chat noir perché sur son épaule. Celui ci vous glassait le sang car il semblait lire dans les yeux des individus. Tout en contemplant cet atroupement elle repoussa machinalement sa longue chevelure brune seul signe de féminité chez elle car elle portait a son habitude une tenue masculine qui était plus propice à ces longues promenades et courses dans la natures ou des exercices sportifs qu'elle fesait et lui avait donné ce corps souple et musclé. On savait peu de choses sur elle à part qu'elle était la fille unique de la sage femme du village et d'un herboriste. Elle n'était pas mariée ou de fiancée et n'avait jamais eu de prétendant. Elle parlait peu et jamais pour ne rien dire et restait très solitaire.
Elle caressait machinalement son chat qui ronronnait sur son épaule sans dire un mot. Ils semblaient tout deux en lien et partageant une communication propre à eux deux.
avatar
la voyageuse
Petit joueur

Messages : 61
Date d'inscription : 14/06/2013
Localisation : suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Ehm Ji le Lun 22 Juil - 22:38

Il avait fallu presque la journée pour que l'armée de Blancs Manteaux installe le camp et effectue un repérage des lieux et des habitants. Il n'était de toute façon pas prévu de repartir de sitôt. Le Capitaine Jaichim Carridin ne se montrait pas, préférant de loin manoeuvrer depuis l'intérieur de sa tente. Il distribuait les ordres à ses soldats qui les exécutaient parfaitement.

La première nuit dans ce hameau s'avéra paisible, les villageois curieux étaient rentrés chez eux bien que le Capitaine ne doutait pas un instant d'avoir fait couler la salive, comme partout. Et comme partout, il ferait faire les annonces nécessaires le lendemain matin. Il envoya Archaf monter la garde autour du camp tout en lui précisant de venir le retrouver juste avant l'aube pour prendre ses nouveaux ordres.



Comme une machine bien huilée, le soleil montrant ses premiers froids rayons réveilla le campement et les soldats commencèrent à vaquer à leurs occupations habituelles : s'occuper des chevaux, répartir les rondes et tours de garde, préparer la cuisine, etc.

Le soldat Acharf, toujours aussi prompt à obéir aux ordres, vint prendre les siens pour la journée. Il fut surpris d'apprendre qu'il allait changer radicalement de vie durant un temps : le Capitaine Carridin lui demanda de s'infiltrer parmi les villageois, afin de mener sa propre enquête. Il devrait donc s'intégrer parmi eux, apprendre à les connaître, vivre comme eux, travailler pour manger et ainsi de suite. Il aurait carte blanche sur la manière de s'y prendre, mais il devrait prendre un maximum de renseignements et chaque soir, venir faire son rapport et donner le nom d'une personne qu'il suspectait plus fortement que les autres de ne pas suivre la Lumière.

Une fois que le soldat eut quitté la tente, Jaichim Carridin fit venir son tambour pour qu'il fasse l'annonce habituelle, légèrement modifiée, cette fois : en effet, le maire s'était semble-t-il évaporé durant la nuit -sans doute avait-il quelque chose à cacher- et il faudrait donc le remplacer.

Ce fut donc dès les premières lueurs du jour que le tambour tambourina et que la trompette sonna à en réveiller les morts, afin que tous alentours écoutent l'annonce, qui serait aussi placardée sur la porte de la mairie au cas où certains paysans sauraient lire.


"Oyez, oyez, Locaterciens !

Le Capitaine Jaichim Carridin vous fait savoir que les Blanc Manteaux sont là pour veiller sur vous ! Toute personne marchant dans la Lumière sait qu'elle n'a rien à craindre de leur présence, seuls les démons et les sorcières doivent craindre leur courroux ! Soyez coopératifs, répondez aux questions, ne résistez pas, et tout se passera bien ! Chaque jour avant la tombée de la nuit, vous devrez remplir votre devoir de bon citoyen en dénonçant les démons qui vivent cachés parmi vous. Si jamais un villageois refusait d'obtempérer, il serait alors considéré comme habité par le mal lui-même et risquerait alors de se voir brûler sur le bûcher. Rappelez-vous, tant que vous marchez dans la Lumière, vous ne craignez rien !

De plus, votre maire, qui était certainement un suppôt du diable, vous a lâchement abandonnés au cours de la nuit dernière ! Il va donc falloir en élire un nouveau. Vous aurez la journée pour vous porter candidat auprès de vos concitoyens et ce soir, vous devrez tous venir voter pour le candidat de votre choix.

Attention en venant voter auprès de notre sentinelle, ne confondez pas : un nom pour la mairie, un autre nom pour le bûcher !

Bien la bonne journée à vous Locaterciens."

Sur ces paroles, le tambour retourna au campement sans un regard sur les villageois médusés.
avatar
Ehm Ji
Admin

Messages : 478
Date d'inscription : 24/08/2009

http://tartobilles.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Lionel le Lun 22 Juil - 23:50

Ca y était. Les Blancs Manteaux semblaient avoir pris leurs quartiers.
Premier constat, aucun respect pour le sommeil des braves Locaterciens.
Réveillée en sursaut par le tintamarre, heu ....pardon, par le son stimulant du tambour et de la trompette, Pénélope se hâta de se vêtir et comme bon nombre de voisins se dirigea au pas de course vers le point d'origine du supplice musical.

Eh allons, donc ! Le capitaine prenait ses aises et donnait des ordres aux villageois. Mais se prenait-il pour le Maire ?
Et en parlant de maire, où diable était son frère ?
Pénélope se contorsionnait dans tous les sens pour voir où il pouvait bien se tenir. Sans savoir pourquoi, elle sentait des sueurs froides couler le long de son dos.


De plus, votre maire, qui était certainement un suppôt du diable, vous a lâchement abandonnés au cours de la nuit dernière ! Il va donc falloir en élire un nouveau. Vous aurez la journée pour vous porter candidat auprès de vos concitoyens et ce soir, vous devrez tous venir voter pour le candidat de votre choix.

He ! De quoi ? Comment ça, le maire nous a abandonné ? Comment ça , un suppôt du diable ?
Mais....enfin  ! Comment ce capitaine pouvait-il dire des mensonges aussi gros ?
Pénélope roulait des yeux effarés. L' angoisse et la colère montaient en elle.
Comment défendre l'honneur de son frère sans devenir elle-même la cible de ce capitaine Carridin ?
C'est qu'elle en avait entendu parler des Blancs Manteaux  !  Des fous œuvrant soit disant pour la Lumière.
En fait de Lumière, ils étaient sérieusement illuminés ! Et la preuve ne s 'était pas fait attendre.

La veuve Hitale sentait des regards soupçonneux peser sur elle. Les gens murmuraient en la montrant du doigt.

Mais enfin ! s'écria-t-elle.
Pourquoi dites vous que le maire s'est enfui ? Vous, Locaterciens, vous qui le connaissez, vous ne pouvez pas y croire ! Si le maire a disparu, il faut le chercher ! Il est peut-être blessé ? Qui l'a vu hier soir ?
La pauvre femme devait sauver l'honneur de son frère, et..... de la famille entière. Elle devait trouver des alliés parmi les villageois.
avatar
Lionel
Joueur aguéri

Messages : 219
Date d'inscription : 13/09/2009
Localisation : sortie de l'esprit d'Opale

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Gambrinus le Mar 23 Juil - 0:20

Denard s'était réveillé quelques heures plus tard pour constater que la fameuse troupe qui s'installait sur la place du village étaient en fait les Blancs Manteaux de triste réputation. Non seulement cela n'allait pas arranger ses affaires mais en plus ceux là étaient du genre avec qui on ne négocie pas, ou plutôt avec qui on ne négocie qu'une fois qu'ils ont ont allumé le bûcher. Il n'était même pas envisageable de proposer comme mercenaire auprès d'eux, ils estimaient avoir les intentions et le sang trop purs pour prendre à leur service des soudards ou autres mercenaires. Quant à ses activité d'escorte autant y renoncer quelques temps.

Il se rappela soudain qu'il possédait dans ses affaires une médaille aux armoiries du papes ; il avait bien fait de la récupérer alors qu'il détroussait un cadavre après une bataille, ça pouvait toujours servir. Et ce jour était venu, il pourrait plaider, à défaut de sainteté, au moins être dans la vrai foi et l'exhibant en tant qu'ancien soldats des états pontificaux ayant risqué sa vie pour sauver la papauté.

Fouillant dans son grand baluchon il finit par remettre la main dessus, elle n'était pas trop abîmée et même si le cordon jaune et blanc était un peu taché de sang, cela ne ferait que parfaire l'illusion.
Armé de sa sainte relique et d'un long poignard car deux précautions valaient toujours mieux qu'une seule, il descendit les marches qui menaient à la salle commune de l'auberge où il découvrit avec surprise une longue et bruyante tablée de ce qui à coup sûr était un convoi de nobles. Le doute n'était pas permis au regard de la quantité de plumes, de fourrures et des de soieries, c'était soit des nobles soit un bordel ambulant tel qu'on n'en trouvait qu'en Italie. Mais compte tenu de l'âge et des mâles attributs des membres de l'assemblée il ne pouvait s'agir que de nobles qui profitaient de la sécurité relative offerte par le convoi d'une armée pour voyager dans leur sillage.

Voilà qui finalement pourrait bien faire ses affaires, il y aurait bien un moment où l'un ou l'autre voudrait bifurquer du trajet de ses protecteur, il lui restait à se faire connaître tout en évitant de trop attirer l'attention des Blancs Manteaux.
Il héla l'assemblée
Oyé messires, permettez vous que j'utiliser un coin de cette table, je loge ici et il me faut un endroit pour me restaurer. Je ne peux me targuer d'aucun quartier de noblesse mais je doute que vos amis les Blancs Manteaux apprécieraient que vous refusiez le couvert à un glorieux vétéran des armées papales
avatar
Gambrinus
Joueur aguéri

Messages : 169
Date d'inscription : 15/09/2009
Localisation : Dans l' p'tite tête de Vlad'

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Walex le Mar 23 Juil - 2:53

- Oyez, messire l'autochtone, volontiers, joignez-vous donc à nous, dit le Comte Pécore.
- Oyez, prenez donc cette place, et racontez-nous quelques unes de vos aventures, poursuit bon enfant le Comte Inuom.
- Oyez, commandez-vous une bonne chopine, trinquez, et divertissez-nous, nous sommes à votre écoute, rajoute intéressé le Comte Degrim, plume à la main.
- Oyez, mais pas de malentendu, la bière, on ne vous l'offre pas, termine le pingre Comte Enbanque.

La soirée se termina dans la joie et la bonne humeur pour la Comtefédération heureuse de se reposer un peu d'un si long voyage, écoutant discours, ragots et anecdotes de villageois dont ils n'avaient que faire, si ce n'est les divertir le temps d'un copieux repas qui s'éternisa des heures.
Le lendemain serait autrement plus réjouissant, avec le début des festivités sur la place publique.
avatar
Walex
Joueur aguéri

Messages : 118
Date d'inscription : 26/08/2009
Localisation : Dans l'imaginaire de Walex

http://toutetatom.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

un partie de dés

Message  Poniatowsky le Mar 23 Juil - 7:57

[color=#333333]De bon matin je suis allé trouver Basile le bûcheron pour négocier une livraison de bois pour le camp. Très sympa ce villageois, mais pas très fute-fute: je l'ai arnaqué en faisant un joli bénéfice sur la dotation de mon vénéré Capitaine. Dois-je lui rendre ses écus? mouais mais ça ne va pas être possible: avec mon nouveau copain on est allé fêter mon retour à la vie civile (car j'ai décidé de quitter provisoirement le métier des armes) à l'auberge avec moults tournées de bière. Nous avons trouvés place à la table d'un marchand dénommé Ascelin et d'un type bizarre, Denard; les deux en grande discussion apparemment mais ils chuchotaient très bas. Je ne vous le recommande pas ce Denard: on a joué aux dés et il m'a raflé mon petit capital le gueux! Je suis sûr qu'il triche mais je ne peux pas le prouver... Je me console en me disant qu'il ne me fera pas de l'ombre du côté de la gente féminine car il est moche comme un pou et bardé de cicatrices. Ascelin m'a engagé comme commis pour son stand de bondieuseries, ainsi je pourrai garder un oeil sur les allées et venues du village. La discussion a ensuite tourné autour de la disparition du Maire et évidemment du choix de son remplaçant: Basile qui est du coin me semble un candidat idéal.[/color]
avatar
Poniatowsky
Petit joueur

Messages : 18
Date d'inscription : 17/06/2013
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Dorilys le Mar 23 Juil - 8:37

Comme il faisait froid et qu'elle n'avait pas beaucoup de sous, Dorilys dormait sans feu, recroquevillée sous un épais couvre pied en plume, son chat lové contre elle. Elle se levait rarement très tôt. Il n'y a rien à faire en hiver, de toute façon, tant que le soleil n'est pas levé, lui non plus. Ce n'était pas pour déplaire au matou qui se plaisait bien au chaud contre sa maîtresse, le nez dans la queue, ronronnant tout son plaisir à être au chaud.

Le bruit du tambour le fit donc sursauter. Il planta ses griffes dans le matelas en feulant et commença à labourer les bras de sa maîtresse en essayant de sortir. Dorilys l'attrapa par la peau du cou et le balança à l'autre bout de la pièce.


- P'tits cons! Peuvent pas nous laisser dormir?

Le matou atterrit lourdement sur le plancher avec miaou retentissant, feula en regardant la rousse et alla flairer sa gamelle vide. Dorilys se précipita vers lui, le prit et le caressa comme on cajole un bébé:

- Mon pauvre minou. Je recommencerai plus jamais. Pardon.

Elle désembua la fenêtre et écouta malgré elle la tonitruante annonce du gars de l'armée dont elle se moquait bien du grade tellement ça l'intéressait peu. Puis elle soupira. Déjà qu'on la prenait pour une sorcière avec ses cheveux roux, alors elle imagina immédiatement qu'elle serait la première à aller au bûcher.

Avant de sortir, elle prit soin de griffonner un mot qu'elle garda dans sa poche.

Spoiler:
Si vous me brûlez, brûlez mon chat avec moi pour qu'on soit ensemble au paradis ou en enfer.
Puis elle s'affubla de son fichu en prenant soin de cacher ses boucles rousses et se décida à sortir pour voir ce qu'on allait faire.
avatar
Dorilys
Joueur aguéri

Messages : 117
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Personnage de Dorilys

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Marthe le Mar 23 Juil - 11:46

A son retour à la maison toute essoufflée et les sangs sans dessus-dessous, elle raconta, la main sur le cœur pour tenter de le calmer ce qu'elle avait vu à son Paul qui ne fut pas plus étonné que ça. Devant son apparent détachement elle dit plus fort que ce qu'elle aurait voulu, la voix un peu trop aiguë.

Tu t'rends compte de rien toi ! Vont tous nous rôtir et t'auras l'air fin tin !

Puis en haussant les épaules, elle finit par se taire, de toute façon, avec lui, on f'sait rien de bon. Y'avait qu'ça bouteille qui l’intéressait.

Au lendemain, en pleine traite des vaches, elle fit tomber le pot de lait quand les tambours et les trompettes retentirent. Elle maugréa, déjà que ces derniers temps, la vaches donnaient peu.


Mais vont m'faire tourner l'lait ces sagouins !

La Noiraude, la vache qui se faisait traire était tout affolée. Elle releva le pot de lait qui avait déjà versé plus de la moitié de son contenu et en s'essuyant les mains sur son tablier, tenta de calmer la vache

Ohla doucement la belle !

Une chance pour la curieuse qu'elle était, c'était la dernière vache à traire. Le Paul n'aura qu'à faire la litière, c'te fainéant ! Sachant qu'il n'en ferait rien, elle partit quand même devant la mairie pour écouter et surtout regarder ce qui se passait.

Point de doute, les soldats n'étaient pas manchots. Le camp était bien dressé et ça fleurait un mélange de crottin de cheval et de tambouille. Celui qui causait après avoir fait taire son tambourin déclamait que le maire avait disparu et donc, devenait sans autre forme de procès, suppôt de Satan.

Elle hocha la tête sans mot dire, devant la folie des hommes et quand la sœur du maire prit la parole, elle s'approcha timidement de quelques pas tout en restant quand même à bonne distance, et sans se reconnaitre d'oser prendre la parole devant tant de monde.


C'est vrai ca ! Qui qu'à vu l'maire ? Ca s'trouve il est mort, l'pov homme.

D'un coup, tous les regards se portaient sur elle, et la Marthe devint aussi rouge qu'une pivoine en marmonnant,

ah ben si faut un aut' maire, pas moi, j'saurais point faire

Et de parcourir la foule du regard pour voir qui pourrait faire le maire si jamais on ne retrouvait pas le disparu.
avatar
Marthe

Messages : 5
Date d'inscription : 03/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Gambrinus le Mar 23 Juil - 18:25

Denard avait passé un bon moment à en compagnie des nobles qui s'avéraient être des comtes, avec un tel rang il devaient bien avoir quelques cassettes bien remplies d'écus dans leur bagages mais ce n'était pas le moment de de projeter quelques actes délictueux. Pour faire bonne figure il leur avait raconté avec moult détails héroïques ses combats dans les Etats pontificaux, tout en oubliant de préciser qu'il avait bien plus souvent servi leurs ennemis. Mais la médaille papale avait semblé leur faire beaucoup d'effet à ces culs bénis, il avait noué quelques contacts intéressants qui devraient déboucher sur des escortes dans les prochains temps. Ce qui le chiffonnait c'était ce comte pécore qui sous son air avenant et son caractère jovial semblait plus futé qu'il ne le montrait. En espérant que ce ne soit pas un de ces sinistres agents de renseignements des Blancs Manteaux ou autres remue purin ...

En fin de matinée un certain Achraf était venu à sa rencontre, sous prétexte qu'ils s'étaient connus par le passé, Denard ne savait plus exactement où mais il avait servi tant de camps que cela ne le surprenait même plus, il avait voulu le faire boire et parler. Au moins n'avait il pas perdu son temps, Achraf ayant voulu au dés il l'avait délesté de quelques écus qui se trouvaient désormais bien plus à leur aise dans sa bourse.

Il était temps de quitter l'auberge pour quelques heures, il avait eu son saoul de ragots et histoires de corps de garde. Pour savoir ce qu'il se passait réellement il valait mieux aller au contact des villageois en qui il avait su instaurer un climat de confiance réciproque. C'est en faisant un brin de causette avec la vieille Marthe qu'il apprit que la rumeur de disparition du maire était fondée, il allait donc falloir en élire un nouveau. Ce qui le tracassait c'était que le capitaine avait pris les choses en mains pour l'élection, il se murmurait même que toutes les personnes présentes au villages pourraient non seulement participer, mais aussi être candidats, y compris les voyageurs de passage.
Pourquoi ces règles bizarre et à quoi cela rimait ? Certains avaient ils des objectifs de pouvoir inavouables ?
avatar
Gambrinus
Joueur aguéri

Messages : 169
Date d'inscription : 15/09/2009
Localisation : Dans l' p'tite tête de Vlad'

Revenir en haut Aller en bas

Depart pour un rendez vous

Message  la voyageuse le Mar 23 Juil - 22:41

Miss Honor réfléchîssait devant le carton d'invitation qu'elle venait de recevoir pour un repas avec Ashraf.
Invitation qu'elle pensait accepter car elle avait depuis ce matin une impression de malaise, comme un danger qui pesait sur la petite communauté. Elle avait envie de retrouver sa serénité et son sômmeil tranquile, serein. Il lui semblait que ce ne serait pas possible tant qu'elle n'aurait pas compris la raison de ce sentiment et d'ou venait le danger. Elle allait devoir se faire violence et aller vers les autres, leur parler plus que ce soit aux habitants ou aux étrangers, ainsi que cette troupe avec cetet recherche soit disant de la lumière.
Elle allait commencer en rencontrant cet Ashraf qui malgrès une belle formulation dans le message lui inspirait qu'une confiance limitée. Elle l'âvait observé le matin ou lors de cette partie de dés et trouvait qu'il avait une trop grande agilité des doigts et se posait des questions sur la confiance que l'on pouvait lui accorder. Elle irait seule à ce rendez vous en apparence car elle serait accompagné de son chat, ce chat sauvage qui l'avait adopté et qui valait bien n'importe quel garde du corps. il fesait trois fois la taille d'un chat normal, était calme en appraence mais pouvait changer lors de tout danger, elle en avait été le témoin lors de son enfance lors de leur rencontre et peu de monde savait de quoi il était capable...
Nimitz son animal miaula et monta sur son épaule. Il planta ses griffes dans le vêtement pour se stabiliser, heureusement le vetement était rembourré afîn de ne pas permettre a ses griffes puissantes de blesser sa maitresse. Elle repoussa sa longue tresse noire et partie d'un pas souple et léger vers ce rendez vous.
avatar
la voyageuse
Petit joueur

Messages : 61
Date d'inscription : 14/06/2013
Localisation : suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Adhémar le Mar 23 Juil - 23:23

De bon matin, un homme était venu commander du bois pour le camp des soldats qui s'installaient dans le village. Contrarié par la présence de l'armée, Basile bougonna quelques mots et accepta de livrer la commande dans le courant de la journée. Vu le prix qu'il lui en avait donné, il se dit qu'il n'aurait pas du bois sec de l'an passé, mais du bois bien vert. Et au lieu de charger immédiatement sa charrette, il se laissa entrainer à la taverne pour écluser quelques godets. C'est en s'y rendant qu'il entendit le discours du capitaine. La belle Pénélope en était toute retournée et c'est la Marthe qui fut la plus prompte à s'inquiéter de la situation.

Un maire, oui bien sûr, il nous faut un maire, surtout en ce moment avec tous ces soldats sur la place...

Dame Hitale, soyez sans crainte, nous allons le chercher, mais dans un premier temps, il nous faut élire un nouveau maire, car il y a urgence et d'ailleurs je propose ma candidature. Je lui rendrai son poste dès qu'on l'aura retrouvé.

Puis plus bas, à l'adresse de la belle veuve, il ajouta :


Ne soyez pas inquiète pour votre logement, si je suis maire, vous pourrez y rester bien sûr.

avatar
Adhémar
Joueur aguéri

Messages : 327
Date d'inscription : 02/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Dorilys le Mer 24 Juil - 8:32

Elle était contente, la rousse, qu'il se présente le bûcheron. Elle l'aimait bien Basile. Elle admirait sa force, son courage, et elle l'enviait de savoir quoi faire de ses journées. Et en plus, il se présentait comme maire. S'il était le seul candidat, c'est sûr qu'il serait élu.

Elle risqua un sourire:


- Si tu te présentes, je vote pour toi.

Elle jeta un oeil vers sa maison. Elle serait bien rentrée, mais la curiosité l'emportait sur l'envie de prendre ses jambes à son cou.
avatar
Dorilys
Joueur aguéri

Messages : 117
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Personnage de Dorilys

Revenir en haut Aller en bas

Furetage

Message  Poniatowsky le Mer 24 Juil - 9:03

Ce midi j’ai invité à manger la jeune Miss Honnor. En retard, mignonne malgré son bandeau noir, pas causante ce qui est rare chez une femme (je parle de la dernière caractéristique…). Je l’ai abordée car elle semblait aussi fureter à la recherche de renseignements. Les commères du coin la présente comme une guérisseuse experte en plantes. Mais mon attention a été complètement accaparée par son animal familier : on pourrait appeler cette chose un énorme chat: il s'appelle Nimitz et vous fixe de manière désagréable de ses yeux verts. Brrr j’espère qu’il ne lit pas dans mes pensées. Bref je n’ai pas appris grand-chose et ma bourse commence elle à crier famine. C’est pas tout çà mais je dois encore trouver une chambre pour la nuit et où est passé cet embobineur d’Ascelin ?


Dernière édition par Achraf le Mer 24 Juil - 11:27, édité 1 fois
avatar
Poniatowsky
Petit joueur

Messages : 18
Date d'inscription : 17/06/2013
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Partie 5] L'histoire (RP)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum